Voyager en Arménie voyage en Arménie Decouvrez L'Armenie Avec Nous Tourisme en Arménie voyage en Arménie arménie tourisme voyage arménie

Les couleurs d'Arménie

Voyage Inoubliable en Arménie avec VoyageArmenia.fr

L’agence VOYAGE ARMENIA a le plaisir de vous faire découvrir l’Arménie, le Haut Karabakh, l’Arménie historique , pays aux multiples facettes ou vous trouvez toujours les traces d’une histoire séculaire. Fort d’une expérience de plusieurs années dans le domaine du tourisme, nous vous invitons non seulement à explorer un ancien pays riche en histoire, culture et patrimoine, mais aussi à découvrir une autre Arménie, celle du cœur, à travers la rencontre d’un peuple accueillant porteur de toutes les richesses et coutumes de son pays.  Notre mission ç’est de vous donner la possibilité de concevoir notre pays par nos propres yeux. Pour votre voyage en Arménie, vous pouvez choisir un de nos séjours ou circuits ou demander un service individuel à la carte. Nos spécialistes développent des itinéraires spéciaux et originaux afin de satisfaire toutes vos demandes. Nous tentons de créer pour vous des expériences colorées et remplies de culture locale. Dans les différents séjours et circuits proposés, nous vous ferons participer par exemple au travers d’ateliers, à la préparation des traditionnels Dolmas et du pain arménien, le Lavache. Vous visiterez différents centres d’artisanat où vous pourrez créer vos propres produits. Nous vous ferons également découvrir les secrets de la vinification arménienne à travers la visite de vignobles locaux. Bien entendu, toute notre équipe de professionnels vous attend sur place pour explorer avec vous de manière inoubliable ce pays encore peu visité ! Nous offrons un service original et de qualité pour un prix concurrentiel, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires à l’organisation de votre voyage à nos côtés. Rendez votre voyage en Arménie inoubliable avec Voyage Armenia!

 
Avant-propos

 

C’est en Arménie, dit-on, que ” le Tout-Puissant établit le paradis terrestre “. C’est encore dans cette contrée caucasienne, au carrefour de l’Orient et de l’Occident, entre mer Noire et mer Caspienne, que s’élève le mont Ararat, dont les neiges éternelles renfermeraient les vestiges bibliques de l’Arche de Noé. Ces quelques repères symboliques, qui la désigneraient comme le berceau de certains des grands mythes originels, suffiraient à graver l’Arménie dans notre imaginaire, en bonne place aux côtés d’autres contrées légendaires excitant la curiosité du voyageur. Ces références, pourtant, ne parlent réellement qu’aux initiés, arménophiles invétérés ou exégètes des chroniques médiévales ; pour le grand public, l’Arménie reste très généralement une terra incognita, méconnue, mal connue.

Ironie d’une histoire vieille de 3 000 ans, la légende des siècles, tournant au conte cruel dans ce pays situé à la croisée des chemins des envahisseurs, effacera cette dimension mythique de notre mémoire. L’Arménie chrétienne est de ces pays dont le nom résonne comme un cri de douleur, renvoyant à une litanie de souffrances plus qu’à la délicieuse insouciance du jardin d’Eden.

Comment pourrait-il en être autrement d’ailleurs ? C’est par les massacres des Arméniens de l’Empire ottoman que l’Arménie se révéla au public européen à la fin du siècle dernier et au début du XXe siècle. Encore cette actualité tragique, qui mobilisa nos hommes politiques et qui sut émouvoir l’opinion, ne donnait-elle qu’une idée très floue de la réalité culturelle, artistique, voire seulement géographique de l’Arménie, qui était alors divisée entre les Empires russe et ottoman. Après la Première Guerre mondiale, l’Arménie retourne à son anonymat, quand l’armée de Lénine met un terme à l’éphémère indépendance de l’Etat arménien, créé au Caucase sur les décombres de l’empire des tsars. Province méridionale de l’URSS, elle se fige dès lors dans le long hiver soviétique, disparaissant derrière une ligne d’horizon fermée par le rideau de fer.

En Occident, où ils ont constitué d’importantes communautés, les Arméniens nous sont certes familiers, mais on songe rarement à les associer à un pays : et pour cause, puisqu’ils sont pour la plupart d’entre eux originaires d’une Arménie désormais rayée de la carte, cette ” autre ” Arménie sous domination turco-ottomane d’où leurs parents ou grands-parents ont été chassés par les massacres perpétrés de 1915 à 1922. Ce génocide et le lourd contentieux qu’il a provoqué entre la Turquie, qui persiste à en nier l’existence, et des Arméniens profondément marqués dans leur conscience collective et nationale font partie de ces deux ou trois choses que l’on sait d’une communauté forte en France de 500 000 membres. Animée par une volonté d’intégration payée d’un réel succès, cette communauté, qui cultive ses traditions et son identité dans la plus grande discrétion, a très vite perdu de son exotisme, trahie par la seule terminaison en ” ian ” de ses patronymes. Rançon de cette intégration réussie, l’Arménie semble à la fois très proche et terriblement lointaine, et la levée du rideau de fer n’a pas vraiment dissipé l’opacité qui entoure ce pays, sinon pour le révéler, encore une fois, sur un mode tragique : c’est par le meurtrier séisme du 7 décembre 1988 que l’Arménie soviétique a fait irruption dans notre actualité ; et son retour dans le concert des nations indépendantes a été couvert par le fracas de la guerre avec l’Azerbaïdjan voisin, autour de l’enclave arménienne du Haut-Karabagh, ajoutant aux difficultés liées à la transition économique communes à tous les pays de l’ex-URSS.

Corrigeant une injustice, ce guide répond à la nécessité de réhabiliter l’Arménie comme terre de voyage. L’Arménie n’a certes pas vocation à devenir un ” paradis touristique “, au sens où l’entendent les agences de voyage, et reste une destination insolite, hors des sentiers battus du tourisme de masse, même si, à l’époque soviétique, son soleil et son peuple généreux surent attirer des cohortes de visiteurs originaires des pays satellites de l’ex-URSS. Sans maquiller une réalité quotidienne effectivement difficile, notre entreprise vise à faire connaître une Arménie autre que celle suggérée par la presse au détour de l’actualité, renfermant, dans ses montagnes majestueuses, tour à tour austères et luxuriantes, un patrimoine architectural d’une richesse insoupçonnée, forgé dans le creuset du christianisme que l’Arménie fut le premier Etat à embrasser, en 301. A mi-chemin entre les mythes oubliés et les projecteurs d’une actualité forcément réductrice, un voyage en Arménie permettra de voir vivre les Arméniens in vivo et in situ, de partager avec eux l’exaltation d’un antique pays en voie de reconstruction, d’admirer la ténacité d’un peuple qui a su garder intact son sens de la fête et de l’hospitalité malgré les épreuves de l’histoire et les invasions. Alors que le pays s’ouvre résolument au tourisme, avec des infrastructures de plus en plus développées, il est grand temps de voir cette destination sortir des réseaux confidentiels du pèlerinage national ou du voyage culturel réservé aux spécialistes et aux érudits. Après tout, il fut une époque où l’Arménie était assez à la mode pour que Jean-Jacques Rousseau s’habille à la mode arménienne, en turban et en caftan !

On n’en est pas encore là, mais les choses bougent, rendant nécessaire ce petit avertissement adressé au lecteur-voyageur : pour l’Arménie comme pour tout pays en transition, certaines des informations pratiques livrées dans ces pages sont forcément ” périssables ” et risquent donc d’être obsolètes ou incomplètes. C’est le prix à payer, par le voyageur, au développement des infrastructures du pays qu’il visite, et il nous en excusera très certainement. Mais du moins peut-on espérer que ces informations exhaleront toujours, au fil des pages, cet envoûtant parfum d’encens, à l’instar de celui que laisse le ” papier d’Arménie “ en se consumant… et qu’elles lui donneront l’envie de cette aventure aux sources du christianisme, voire de l’humanité, au pays de l’Arche perdue…

C’est à travers la foi chrétienne, à laquelle l’Arménie s’est convertie dès l’an 301, avant toute autre contrée, que l’identité et la culture arméniennes se sont épanouies. D’un bout à l’autre du pays, des monastères ont été édifiés, dont plusieurs sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco.
L’âge des édifices surprend : il n’est pas rare de croiser en Arménie des églises des VIIe ou VIIIe siècles, des monastères du IXe ou Xe siècle. À leur apogée (XIIIe siècle), des centaines de moines, de théologiens, de scientifiques et d’artistes y résidaient, puisant dans leurs riches bibliothèques les trésors de la connaissance.
L’architecture affirme ses propres règles et l’ornementation des sanctuaires fascine : entrelacs et khatchkars (croix sculptées) aux motifs éternellement renouvelés ornent chaque mur, chaque paroi rocheuse.
À première vue, les hauts plateaux et les montagnes sont omniprésents en Arménie : 90 % du pays est situé à plus de 1 000 mètres d’altitude !
De loin en loin se creusent des canyons, tandis que se dressent aux abords d’Erevan, la capitale, les deux montagnes phares du pays : l’emblématique mont Ararat (5 160 m) associé à l’arche de Noé, concédé à la Turquie par l’URSS en 1921, et le mont Aragats, qui lui ressemble beaucoup, mais moins haut (4 090 m).
Ailleurs s’étendent le lac Sevan, l’un des plus grands lacs d’altitude au monde, des forêts, des alpages, des steppes et, au sud, dans la vallée de l’Arpa, de véritables oasis où prospèrent vignes, pêchers et abricotiers.
L’accueil est partout enthousiaste en Arménie : l’étranger, encore rare, est invité à s’asseoir et manger. Et pour le remercier d’être venu, à trinquer d’un verre de cognac ou de vodka.

VoyageArmenia

  •   Armenia

  •    Mobile: +37455650307

  •    Mail: info@voyagearmenia.fr

         

jevoyage.org

voyager en Arménie, tourisme en Arménie Nous invitons ceux qui veulent voyager en Arménie de se profiter de nos services diversifiés. L'agence Voyage Arménie fera maximum d'efforts pour satisfaire toutes les attentes des gens qui veulent voyager en Arménie.

GALLERY

CONTACTEZ NOUS

Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

© Copyright 2017 par Voyage Armenia tous les droits sont réservés